Buitoni : FO signe un avenant pour protéger les salaires, les congés et l’emploi

La production de pizzas sur l’usine Buitoni à Caudry est arrêtée à la suite d’une décision préfectorale. Les salariés continuent d’être payés par la Direction.

Afin de préserver les intérêts des salariés, le syndicat FO a négocié un avenant à l’accord d’annualisation du temps de travail. Celui permettait jusqu’alors d’alterner entre période d’activité haute (jusqu’à 6 jours de travail par semaine) et basse (entre 0 et 4 jours de travail par semaine). Le nombre de semaines d’activité basse était limité à 6. Grâce à cet avenant, il monte à 12 semaines.

Contrairement aux fausses informations véhiculées par la CGT dans la presse, les salariés devront toujours travailler 1485 heures par an sur 200 jours. Les heures effectuées au-delà seront toujours payées en heures supplémentaires.

La négociation de cet avenant rend possible le paiement des salaires par Nestlé pendant la période de fermeture, puisque ces 12 semaines devraient couvrir la durée des travaux nécessaires à la modernisation de l’usine.

La FGTA-FO et le syndicat FO se félicitent de la signature de cet avenant qui évite tout dispositif d’activité partielle ou de prise obligatoire des congés d’été qui auraient pu être mis en place sans celui-ci.

Dans cette période difficile, les salariés savent qu’ils peuvent compter sur FO pour négocier de manière responsable afin de défendre leurs intérêts.

Précédent

Suivant

Share This