FO signe l’ANI pour défendre et améliorer la négociation paritaire

FO est signataire de l’Accord national interprofessionnel (ANI) du 14 avril 2022 « Pour un paritarisme ambitieux et adapté aux enjeux d’un monde du travail en profonde mutation ».

La délégation FO était composée de Michel Beaugas et Lola Boucard (confédération FO), Laurent Rescanières (FGTA-FO) et Jean-Yves Sabot (FO Métaux).

L’accord obtenu éclaire sur ce que doit être le paritarisme de négociation et de gestion et les relations avec les pouvoirs publics, et donne des points de repères sur comment doivent se dérouler les négociations interprofessionnelles et l’agenda social autonome. FO a rappelé que les interlocuteurs sociaux n’ont pas besoin d’attendre l’intervention de l’État pour créer de la norme, et que les accords obtenus doivent avoir pour vocation d’être normatifs. Aussi, l’abus par l’État de lettres de cadrage qui ont faussé les négociations est dénoncé dans cet accord.

Parmi les nombreux points forts de ce texte obtenus par FO et qui en justifient sa signature, figurent donc les éléments suivants :

– Suppression de toute référence à la représentativité telle que définie par la loi de 2008

– Suppression de l’idée d’un dialogue social territorial normatif, et ce afin que tous les salariés bénéficient des mêmes avancées au niveau national.

Pour la FGTA-FO, les négociations entre les représentants des employeurs et les organisations syndicales de salariés doivent se dérouler au niveau national afin de créer de la norme dans chaque branche professionnelle, norme qui constituera ensuite un socle de base à améliorer dans les entreprises par la négociation.

La FGTA-FO se félicite que cet ANI redonne sa vraie place au dialogue social paritaire. En aucun cas le rôle des partenaires sociaux est d’être des co-législateurs. FO, en toute indépendance, revendique, négocie et contractualise.

Les interlocuteurs sociaux ont été, à maintes reprises, les précurseurs d’avancées considérables pour les travailleurs. Le dialogue social national et interprofessionnel doit être encouragé afin de permettre que sur tout le territoire, les travailleurs aient des droits garantis et bénéficient de progressions sociales constantes.

Les représentants des employeurs et les organisations syndicales de salariés sont toujours capables de s’entendre et de créer du progrès social, preuve en est la signature de cet accord.

Consulter la circulaire FO sur l’ANI :
Circ. n° 106-2022 – Négociation sur le paritarisme – FO signe l’accord

Consulter l’ANI :
Annexe Circ. n 106-2022 – Paritarisme -ANI du 14 avril 2022

Précédent

Suivant

Share This