Clause de revoyure minima de branche 2022 dans la Grande distribution : FO signe pour la défense du pouvoir d’achat

Comme convenu lors de l’accord sur les minima de branche signé par la FGTA-FO dans la branche du commerce de détail et de gros à prédominance alimentaire (Grande distribution) en mai 2022, une négociation sur une révision de la grille allant au-delà de la stricte mise en œuvre du SMIC horaire s’est tenue en juin.

Cette négociation fait suite à l’augmentation automatique du SMIC du 1er mai 2022, ayant porté son taux horaire à 10,85 € brut, soit 1 645 € mensuels brut pour 35 heures hebdomadaires de travail effectif et 19 750 € pour une année.

Sur le total des deux avenants signés, l’augmentation est de 5,95 % pour le niveau 1B, 6 % pour le niveau 2B, 5,7 % pour le niveau 3B, 5,30 % pour le niveau 4B, 4,2 % pour les niveaux 5 et 6, de 4,1 % pour les cadres en heures et de 4,35 % pour les forfaits jours.

L’objectif commun est de retrouver les écarts antérieurs lors de la NAO 2023.

La FGTA-FO demande à la DGT d’étendre en urgence ces accords portant sur la défense du pouvoir d’achat des salariés durement impactés par l’inflation. Le pouvoir d’achat ne peut se contenter d’effet d’annonces gouvernementales, l’extension rapide des accords de salaires doit être une priorité.

Précédent

Share This