Volte-face de la CFDT : les salaires dans les produits alimentaires élaborés vont enfin augmenter

Après des années de dialogue social improductif dans le secteur des produits alimentaires élaborés (ADEPALE), la FGTA-FO avait pu négocier et signer un accord de salaires en juin. Malheureusement, la CFDT n’a pas souhaité signer, et cela sans avancer d’arguments (incompréhensible !), rendant l’accord inapplicable au détriment du pouvoir d’achat des salariés.

Lors de la dernière commission paritaire du 12 juillet, la CFDT a changé de position et a signé l’accord sans que celui soit fondamentalement modifié, ce qui donne raison à la FGTA-FO qui dès le début s’était portée signataire. L’accord pourra donc être appliqué !

Pour rappel, la délégation FGTA-FO (Didier Pieux (secrétaire fédéral), Thierry Bertrand (Conserves France), Jérôme Mahé (Agis, groupe LDC), Lionel Duzer (Euralis)) avait indiqué lors des négociations que la politique salariale de la branche ne pouvait se limiter à un simple rattrapage du SMIC ou à de simples recommandations envers les entreprises.

La FGTA-FO avait donc revendiqué et obtenu un accord prévoyant une hausse de 6,90% des coefficients 120 au 195, de 6,75% du 205 au 345 et 4,10% à partir de 350.

L’objectif pour la FGTA-FO est de maintenir une grille cohérente avec des vraies perspectives d’évolution pour les salariés.

Une clause de revoyure en cas de nouvelle augmentation du SMIC est incluse dans l’accord. Lors de la CPPNI du 23 septembre prochain, cette clause sera appliquée avec l’augmentation du SMIC du 1er août 2022 de 2,01% + 26€ net en plus !

Cet avenant est applicable dès le 1er juillet.

_20220712_Accord_Minima_Adepale

Précédent

Share This